L’histoire de Vasa Ladački

L’histoire de Vasa Ladački

By Djordje Balašević

Connaissez-vous l’histoire de Vasa Ladački? Je ne l’ai entendue moi-même il n’y a que peu..
Une fois, il est resté neuf jours à l’auberge, on dit de lui que c’était un drôle de type…
Son père était un paysan des plus pauvres, il nourrissait sept bouches affamées.
Sa mère était frêle et blonde, calme, tendre, maladive,
elle mourut la trentaine passée …
Ils avaient quelques acres de terre, une maisonnette blottie tout à l’arrière.
Du pain sur la table, il y en avait – tout juste ce qu’il faut, mais Vasa voulait beaucoup plus…
Il voulait des chevaux bai caracolant dans le pré,
un montre avec une chaîne en or et de grandes fermes …
Il voulait des champs fertiles, des vignobles au raisin noble,
des chariots tirés par des rouans, mas ne pouvait pas les avoir.
Il aimait une fille belle, mais pauvre, il l’eût prise, si seulement il avait su:
on aime une fois dans la vie, riche ou pauvre, laide ou jolie, ce n’est pas la raison, mais le cœur qui choisit…
L’amour passera, espérait-il. Il quitta le village pour toujours.
Il n’écrit jamais un seul mot, sa femme avait une belle dot,
fille unique d’un fermier des riches …
Il obtint des chevaux bai caracolant dans le pré,
un montre avec une chaîne en or et de grandes fermes …
Il obtint des champs fertiles, des vignobles au raisin noble,
des chariots tirés par des rouans, il avait tout, et il n’avait rien.
Peu de temps passa, il se mit à boire, il vendit son âme au Malin.
Connu dans toutes les auberges, il cherchait le salut dans le verre, mais ne pouvait pas le trouver…
Il était jeune, dit-on, lorsqu’il mourut, dans l’auberge, terrassé par la goutte.
Sa tête s’affaissa juste, comme s’il dormait, somnolait, et on se souvient de ses derniers mots …
A quoi bon les chevaux bai caracolant dans le pré, à quoi bon la montre, les grandes fermes …
A quoi bon les champs fertiles, les vignobles au raisin noble,
à quoi bon les chariots, les rouans…
Si je ne suis pas avec celle que j’aime,
si je ne suis pas avec celle que j’aime.
Si je ne suis pas avec celle que j’aime,
Eh, si je ne suis pas avec celle que j’aime.
Connaissez-vous l’histoire de Vasa Ladački? Je ne l’ai entendue moi-même il n’y a que peu.
Même ceux qui lui ressemblaient, après avoir bien réfléchi, disent que c’était un drôle de type…

Traduit par Nada Djurović

Priča o Vasi Ladačkom

Znate l’ priču o Vasi Ladačkom? I ja sam je tek onomad čuo.
Jednom devet dana nije izlazio iz birtije, kažu da je bio čudna sorta…
Otac mu je bio sitni paor, ‘ranio je sedam gladnih usti’.
Mati mu je bila plava, tiha, nežna, jektičava,
umrla je s trideset i nešto…
Imali su par jutara zemlje, malu kuću na kraju sokaka.
Na astalu navek hleba, taman tol’ko kol’ko treba,
al’ je Vasa hteo mnogo više…
Želeo je konje vrane, po livadi razigrane,
sat sa zlatnim lancem i salaše…
Želeo je njive plodne, vinograde blagorodne,
u karuce pregnute čilase, ali nije mog’o da ih ima.
Voleo je lepu al’ sirotu, uz’o bi je, samo da je znao:
voleš jednom u životu, sad bogatu il’ sirotu,
to ne bira pamet nego srce…
Sve se nad’o da će ljubav proći. Zanavek je otiš’o iz sela.
Nikad nije pis’o nikom, venč’o se sa miraždžikom,
jedinicom ćerkom nekog gazde…
Dobio je konje vrane, po livadi razigrane,
sat sa zlatnim lancem i salaše…
Dobio je njive plodne, vinograde blagorodne,
u karuce pregnute čilaše, sve je im’o ništa im’o nije.
Propio se, nije proslo mnogo, dušu svoju Đavolu je prod’o.
Znali su ga svi birtaši, tražio je spas u čaši,
ali nije mog’o da ga nađe…
Mlad je, kažu, bio i kad je umro, sred birtije, od srčane kapi.
Klonula mu samo glava, k’o da drema, k’o da spava
i još pamte šta je zadnje rek’o…
Džaba bilo konja vranih, po livadi razigranih,
džaba bilo sata i salaša…
Džaba bilo njiva plodnih, vinograda blagorodnih,
džaba bilo karuca, čilaša…
Kada nisam s onom koju volem,
kada nisam s onom koju volem.
Kad ja nisam s onom koju volem,
E, kad nisam s onom koju volem.
Znate l’ priču o Vasi Ladačkom? I ja sam je tek onomad čuo.
Čak i oni slični njemu, kada razmisle o svemu,
kažu da je bio čudna sorta…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s